Clinique d’ostéopathie du
rachis et des articulations

Métro Mayakovskaya

Métro Vostania

ruePushkinskaya , Saint-Pétersbourg

Lu/Ve 09:00-21:00 Sa/Di 10:00-21:00

Biomécanique de Littlejohn

Selon LITTLEJOHN, il existe trois typologies posturales : normale, antérieure et postérieure, les deux dernières étant considérées comme pathologiques et sources de déséquilibres physiologiques.

C’est à travers ce travail d’observation que l’auteur du T.O.G a mis en évidence l’existence des vertèbres-pivots et des lignes de forces posturales autour desquelles s’organise toute la mécanique rachidienne.

La figure 25 résume de manière pédagogique la mécanique rachidienne selon LITTLEJOHN.

Ce concept décrit deux grandes pyramides inversées dont le point d’appui est D4. La tête repose sur la pyramide supérieure qui repose, par son sommet, sur le sommet de la grande pyramide inférieure. Cette dernière contient la petite pyramide inférieure à base commune et à sommet L3. Il existe deux zones charnières horizontales :

  • C0/C1 est la base de la pyramide supérieure

La base de la pyramide supérieure passe par l’axis et représente l’équilibre horizontal de la tête sur le rachis.

 

  • L5/S1 est la base de la grande et de la petite pyramide inférieure.

La base de la grande pyramide inférieure passe par les deux acétabulums et représente l’équilibre horizontal du bassin sur les deux membres inférieurs.

 

  • La ligne verticale représente le CORE-LINK.
Biomécanique de Littlejohn